Diaporama de Pablo Neruda.
Traitement des images, restauration, Guy Desmurs

Citation de Pablo Neruda

dimanche 5 janvier 2014

LES CANDIDATS AU PRIX NOBEL DE LITTÉRATURE DE 1963

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]      
GEORGES SÉFÉRIS, NOM DE PLUME DU POÈTE GREC 
YÓRGOS SEFERIÁDIS (ΓΙΏΡΓΟΣ ΣΕΦΕΡΙΆΔΗΣ), 
LAURÉAT DU PRIX NOBEL DE LITTÉRATURE EN 1963.
Sur les quatre-vingt personnes proposées pour le Prix Nobel de Littérature de l’année 1963, vingt-deux étaient de nouveaux candidats. Parmi eux se trouvait notamment le président français Charles de Gaulle alors président de la République, ainsi que la poétesse juive allemande Nelly Sachs, qui l’a reçu en 1966. 

Le Comité du Nobel délivra une « short-list » de six noms, considérés comme les plus pertinents de cette année: 

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]      
WYSTAN HUGH AUDEN 
Le poète grec Giorgos Séféris; le poète anglo-américain WH Auden et le poète chilien Pablo Neruda; l’irlandais Samuel Beckett; le romancier japonais, poète et dramaturge Yukio Mishima et l'écrivain danois Aksel Sandemose.

Trois candidats furent retenus pour le Prix Nobel de littérature de 1963: 1. Giorgos Séféris, 2. WH Auden 3. Pablo Neruda.

 [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
ANDERS ÖSTERLING. 
PHOTO SVERIGES TELEVISIO
N, SVT 
Le journal conservateur suédois Svenska Dagbladet, qui a consulté les archives du prix, révèle que l'académie avait refusé d’octroyer le prix Nobel pour des raisons extra-littéraires à Mikhail Cholokhov, Vladimir Nabokov, Samuel Beckett et Pablo Neruda.


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
VLADIMIR NABOKOV
À ROME, ITALIE  1959. 
« Le Quotidien suédois » affirme que le secrétaire perpétuel de l'Académie suédoise, Anders Österling, jugeait l'auteur de Lolita, Vladimir Nabokov, d’«immoral». L'œuvre de Beckett, quant à elle, fut jugée trop «négative, nihiliste et à bien des égards déprimante». 




[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
SAMUEL BECKETT EN 1964.
PHOTO STEVE SCHAPIRO
Si ces deux candidats n’ ont pas répondu aux intentions morales du Nobel, ce serait plutôt la question politique qui aurait porté préjudice à l’élection de l’écrivain soviétique Mikhail Cholokhov et du poète communiste Pablo Neruda. Österling -un ancien du Svenska Dagbladet- apprécie Neruda en tant que poète, mais « il est sceptique quant à son activisme politique, de la propagande et des hommages à Staline: La question est ici de savoir si la tendance communiste de plus en plus dominante dans sa poésie est conforme à l'objectif du Prix Nobel.»

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

MIKHAÏL CHOLOKHOV EN 1967. 
PHOTO RIA NOVOSTI 

Le Prix Nobel fut finalement décerné cette année-là au poète grec Giorgo Séféris







[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
ARTUR LUNDKVIST ET SA
FEMME MARIA WINE EN 1963.

PHOTO GUNNAR SODERGREN
Artur Lundkvist écrivain, poète et traducteur suédois qui introduit en Suède les littératures africaines et latino-américaine dès 1930, fut élu à l'Académie suédoise en 1968. Il y succède, en tant qu’un des 18 membres, à Gunnar Ekelöf. Lundkvist a soutenu avec succès la candidature du chilien Neruda qui a obtenu le Prix Nobel en 1971.

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
GUNNAR HAGGLOFF ET PABLO NERUDA À PARIS, EN OCTOBRE 1971. PHOTO EFE
Mikhail Cholokhov reçut le Prix Nobel en 1965 et Samuel Beckett, en 1969.

Ainsi, la puissance créatrice  et la richesse des univers littéraires parvint à forcer à plusieurs reprises les cadres rigides et conservateurs établis par certains membres de l’Académie Suédoise...

Aucun commentaire: