Diaporama de Pablo Neruda.
Traitement des images, restauration, Guy Desmurs

Citation de Pablo Neruda

dimanche 14 mars 2010

Jean Ferrat est mort

Grand nom de la chanson française, reconnaissable à sa voix chaude, il était l'interprète entre autres de "Nuit et brouillard" (1963), "La Montagne" (1964), "Aimer à perdre la raison" (1971) ou encore "La femme est l'avenir de l'homme" (1975).
Claude Lemesle, président de la Sacem, a confié à l'Associated Press que Jean Ferrat "était l'une des incarnations majeures de la chanson française de la deuxième partie du XXe siècle". Pour lui, "il était aussi l'un des mélodistes les plus accomplis de sa génération, qui a mis en musique parmi les plus beaux textes de la langue française, dont ceux d'Aragon, qui fut enchanté du résultat".
Ce compagnon de route du PCF, souvent censuré dans la France du général de Gaulle comme par exemple "Potemkine", interdit à la télévision pendant l'élection présidentielle de 1965, chante "Ma France", en citant Picasso, Eluard, Hugo, et "cet air de liberté au-delà des frontières". De Cuba où il part chanter en juin 1967, le chanteur moustachu ramènera des chansons "Cuba Si", "A Santiago" ou "Les guerilleros".
Fou de poésie, ce révolté tranquille s'est surtout imposé avec des chansons d'amour, comme "Aimer à perdre la raison", avec l'exaltation du quotidien ou de la montagne ardéchoise, comme "La Montagne", qui décrit l'exode rural, et son inoubliable refrain: "Pourtant que la montagne est belle/Comment peut-on s'imaginer/En voyant un vol d'hirondelles/Que l'automne vient d'arriver?".
Autant de chansons entrées depuis au patrimoine de la chanson française. Dans les années 70, le chanteur populaire était parti s'installer en Ardèche, à Antraigues-sur-Volane. En 2003, après sept années de silence, Ferrat avait effectué son retour avec un album enregistré en public, remerciant à l'occasion son public "extraordinaire" tout en dénonçant la situation "dramatique" du métier de chanteur. AP

1 commentaire:

carole a dit…

On a les mêmes goûts, on dirait et je te remercie de ton passage sur mon blog. Si tu le veux à nous 2, nous arriverons certainement à faire mieux connaitre cet immense poète, cet immense humaniste auprès des juens générations car sa pensée et son action sont intemporelles.