Diaporama de Pablo Neruda.
Traitement des images, restauration, Guy Desmurs

Citation de Pablo Neruda

jeudi 17 janvier 2008

NERUDA ET SON ENFANT



Malva Marina Reyes est l'enfant unique du Prix Nobel de Littérature Pablo Neruda. Elle est née en Août de l'année 1934 à Madrid, ville où son père exerçait son activité diplomatique de consul chilien. On savait très peu de choses de cette fille, jusqu'à la découverte, en Avril 2004, de sa tombe dans l'ancien cimetière de la ville de Gouda, aux Pays-Bas...
Batavia (Java), Indonésie :

En 1930, le jeune poète Pablo Neruda arrive à Batavia pour occuper le poste de consul chilien. Il était parti en 1927 avec l'intention d'écrire tout en voyageant, et des hauts fonctionnaires, qui appréciaient ses débuts littéraires, réussirent à lui procurer l'occasion d'occuper cette mission diplomatique.

CARTE POSTAL DE LA RUE DALHOUSIE DANS
LES BEAUX QUARTIERS DE RANGOUN BIRMANIE


Birmanie


Le poète est en train d'écrire Residencia en la Tierra. Il écoute la musique de Paul Robeson, fréquente quelques amies qui vont trouver chez lui une sorte d'amant cultivé, un artiste libre et exotique de surcroît. Il essaie de faire connaître et de publier ses écrits. Suite à son intense activité épistolaire, il se convainc qu'aucune de ses deux amours chiliennes (Albertina Azócar et Laura Arrué, toutes deux ses muses de l'époque des célébrissimes Vingt Poèmes d'Amour) ne viendra l'accompagner dans son aventure d'exil volontaire. En décembre 1930, il se marie à Maryka Hagenaar, "une jeune hollandaise qui lui plaisait beaucoup". Mademoiselle Hagenaar était employée dans une banque. Une photo des mariés devant leur maison est envoyée par Neruda pour annoncer la nouvelle ; on peut découvrir une grande femme, élégante et belle.



Le couple, d'après quelques correspondances, s'occupe correctement des fonctions normales de sa charge et le reste du temps mène une vie assez simple. Neruda commence à s'intéresser à la peinture surréaliste. Il aime aussi écouter la musique qui vient des maisons alentour, c'est-à-dire de la musique traditionnelle indonésienne. Neruda et Maryka font des promenades, regardent les paysages.


La Grande Crise contraint le gouvernement chilien à réduire ses dépenses. C'est ainsi que Neruda verra son salaire diminué, puis son poste supprimé. Le couple est obligé de partir pour le Chili. Ce fut un voyage pénible.


Santiago, Chili :


En Avril 1932, le couple arrive à Puerto Montt, dans le sud du Chili, et rend visite à la famille à Temuco. Neruda, sans emploi et sans ressources, est reçu avec froideur, comme souvent par le passé. A Santiago, en revanche, tous les amis sont là pour réintroduire le poète dans la vie culturelle et artistique. Maruca (prénom de Maryka chilennisé par Neruda) paraît se désintéresser du genre d'activités qui prennent tellement de place dans la vie de son mari. Toutefois, elle suit avec attention l'écriture de Neruda et participe aux récitals de poésie. Leur situation financière devient mauvaise, le Ministère des Affaires étrangères octroyant un salaire très bas à Neruda pour un petit travail à la bibliothèque. Par contre, plusieurs éditions de ses poèmes confirment le talent de l'écrivain et la reconnaissance d'une grande partie des créateurs et d'une partie de la critique. Des changements politiques au Chili permettent à Neruda de retourner à sa carrière diplomatique. Des témoignages diront que le poète, jadis sombre, mélancolique et réservé, est devenu jovial et rieur, sa femme est restée un peu lointaine pour les observateurs ; mais, en considérant ses lettres, il se peut qu'elle maniait bien plus la langue espagnole que ne le croyaient leurs amis.

Pablo Neruda et Federico García Lorca à Buenos Aires.


Buenos Aires, Argentine :


En Août 1933, le couple arrive à Buenos Aires. Cette fois, la vie à l'étranger sera très différente de celle de l'Extrême-Orient: reconnu par les artistes en Argentine et invité à toutes sortes d'évènements créatifs, Neruda se place à l'avant-garde de l'activité artistique. C'est là qu'il fera une rencontre capitale pour le développement du reste de son oeuvre ainsi que de sa trajectoire idéologique: Federico García Lorca devient un ami proche et un véritable compagnon dans l'art. A cette époque, Neruda continue d'écrire sous l'influence manifeste du surréalisme. A la fin de l'année ou au début de1934, Maruca se trouve enceinte. María Luisa Bombal, qui a trouvé refuge chez les Neruda, raconte le peu d'intérêt de Maruca pour les réunions et les fêtes des artistes amis. C'est elle, Bombal, qui doit accompagner Neruda dans des soirées interminables. Son roman La Ultima Niebla, elle l'écrira dans la cuisine des Neruda pendant que le poète lui parle de ses textes. Avec sa solide formation à Paris et son expérience du monde, María Luisa évitera à Neruda de tomber dans l'intention littéraire sans ambition qu'elle appelle parfois "épater le bourgeois".


Espagne :


En Mai 1934, Neruda doit occuper le poste de consul à Barcelone. Bien que le couple se trouve installé convenablement dans cette ville, le véritable centre créatif artistique est Madrid; et son ami García Lorca, naturellement, fera tout pour le recevoir et l’introduire dans la capitale espagnole. C'est encore Residencia en la Tierra, l’oeuvre qui fera de Neruda une figure brillante de la vie culturelle. Il devient ami de Rafael Alberti, Manuel Altolaguirre, Luis Buñuel, Pablo Picasso, Salvador Dalí, Luis Cernuda, Miguel Hernández, Alejo Carpentier, Vicente Aleixandre, Jorge Guillén et beaucoup d'autres. Une effervescence autour de la jeune république espagnole fait que des grands artistes viennent du monde entier pour voir de près cette expérience. La maison des Neruda, "la casa de las flores", est un endroit ouvert aux amis, où l'on boit, l'on mange et bien sûr l'on fait de la littérature... La vie est devenue exaltante.


Le 18 Août 1934, naît Malva Marina: un prénom nettement représentatif de l'univers Nérudien qui associe une fleur, une couleur, la terre et la mer, Le poète annonce la naissance de sa fille avec joie; García Lorca dédie un poème à l'enfant. Lire le poème


Quelques jours plus tard, on s'aperçoit que le nouveau-né est malade ; le diagnostic tombe, il s'agit d'hydrocéphalie. Le couple se trouve confronté à d'énormes contraintes. Neruda manifeste sa déception et son amertume, Maruca déploie toute son énergie pour les soins donnés à Malva Marina. Vicente Aleixandre parle de cette période dans ses mémoires. En Novembre 1935, à cause du départ de Gabriela Mistral, Neruda est appelé pour occuper un poste de consul à Madrid.

L'activité littéraire de Neruda est extrêmement importante: on lui demande de diriger une revue de poésie qu'il baptisera Caballo Verde para la Poesia (Cheval Vert pour la Poésie). Durant ses voyages en France, il maintient des relations avec tous ceux qui cherchent à "transformer le monde", (en ces années, la division entre intellectuels et artistes surréalistes et procommunistes n'est pas totalement consommée). C'est ainsi que Robert Desnos et sa femme Youki visiteront Madrid et resteront quelques semaines auprès des Neruda. Desnos publie un poème dans Caballo Verde. Crevel aussi rencontrera Neruda à l'occasion d'un voyage organisé par Buñuel. Neruda, durant les années 1935 et 1936, en réponse aux amis qui lui parlent de textes engagés, continue à dire vouloir écrire plutôt sur les rêves...


La République espagnole sombre: García Lorca est assassiné, la situation à Madrid devient dangereuse, Neruda a déjà commencé une relation avec Delia del Carril, peintre argentine qu'il a rencontrée dans une des innombrables réunions d'artistes à Madrid. Maruca part avec leur fille pour Barcelone.


Pablo Neruda et Delia del Carril

Peu après, Neruda retrouve Maruca et Malva Marina pour partir en France. Pendant que Neruda et ses amis proches iront jusqu'à Paris, Maruca, avec l'espoir de trouver des soins plus adaptés pour Malva Marina, ira s'établir à Monte-Carlo, où elles s'installent dans un appartement qui appartient à une famille néerlandaise.


Pablo Neruda, d'après les informations existantes à ce jour, ne verra plus jamais sa fille...



Gouda, Pays Bas :


En Avril 2004, un chilien résidant aux Pays-Bas, Antonio Reynaldos, suite à des recherches d'archives, tente d'en savoir un peu plus sur le parcours de la première épouse de Neruda et de leur fille au cours de cette période dramatique pour l'Europe toute entière; il finit par découvrir une tombe dans le vieux cimetière de la ville de Gouda.


Il faut dire que dans ses mémoires ou dans ses entretiens, Neruda ne parle jamais directement de la douloureuse histoire de Malva Marina. Dans son oeuvre, on trouve des poèmes associés à ces évènements. Et dans sa correspondance il y a aussi quelques renseignements.


La ville de Gouda, en apprenant l'existence de cette tombe, publie quelques notes. La radio locale relaiera cette information. L'inscription sur la pierre tombale indique que Malva Marina Reijes (nom de famille d'origine de Neruda, Reyes en espagnol) est décédée en Mars de l'année 1943, à Gouda.


Peu après, des personnes proches de Malva Marina se font connaître: une dame, Neyl Leis, nous apprend que c'est elle qui s'est occupée de la fillette dans les années 40, embauchée par la famille Julsing, à Gouda. Puis, on réussit à contacter Fred Julsing, frère adoptif de Malva Marina. C'est lui qui va trouver des photos de Malva Marina parmi ses souvenirs de famille. Pour la première fois, on a des images de Malva Marina. Antonio Reynaldos fait des entretiens de ces deux témoins.


La Haye, Pays Bas :


Maryka Hagenaar, après Monte-Carlo, est venue vivre à La Haye. On ne sait pas encore beaucoup de choses sur son parcours. Seulement une série d'adresses. Et dans sa correspondance, des phrases qui laissent à penser qu'elle travaille et que son salaire ne lui permet pas de satisfaire aux besoins que l'état de Malva Marina exige. Probablement dans l'année 1939, par l'intermédiaire d'une organisation d'Église, la famille Julsing, qui avait déjà deux enfants, propose de recevoir la fillette "parce qu'on a toujours été une famille solidaire" selon l'expression de Fred Julsing.


Paris, France :


Neruda s'installe à Paris quelque temps, pour se lancer dans l'action de solidarité avec les républicains espagnols. Il n'a plus de revenus puisque le gouvernement chilien a mis fin à ses activités diplomatiques à cause de son parti pris en faveur de la République Espagnole.

Nancy Cunard par Cecil Beaton (1930)


Il travaille avec Nancy Cunard à l'édition d'une revue artistique pour aider à financer les besoins de solidarité. Ensuite, il partira avec Delia del Carril au Chili...


Oscar Valdés

Aucun commentaire: